Mozzarella di Bufala

August 22nd, 2009 Posté dans Cuisine | Aucun commentaire »

Ca y est ! Notre première Mozzarella !

Notre première Mozzarella

Une petite boule de Mozzarella maison !

Pour d’autres renseignements sur la Mozzarella et les bufflonnes, je vous conseille cet article.

Premier verre de lait de bufflonne !

August 7th, 2009 Posté dans Traite | Aucun commentaire »

Nous avons pu déguster pour la première fois un verre de lait de bufflonne, depuis plus de 3 ans que j’élève des buffles ! J’ai fait goûter à toute la famille et le verdict est unanime : c’est excellent ! Et il n’y a pas de goût “bizarre” ni “étonnant” comme on s’attendait à moitié. Il a un goût plus sucré que le lait de vache ordinaire, il est plus blanc, plus crémeux, et il a un petit goût de noisette très sympathique.


Une nouvelle arme

August 7th, 2009 Posté dans Traite | Aucun commentaire »

Après une petite visite chez le vétérinaire, nous avons abordé la traite ce matin avec une nouvelle arme qui s’est avérée très efficace : un petit flacon de Ocytocine.

Il s’agit d’une hormone de “bien-être” qui permet en gros de faire penser au buffle que la vie est belle, que son petit est sous elle, et que par conséquent il faut se calmer et laisser descendre le lait. Il y aurait beaucoup à dire sur cette hormone assez fascinante, je vous revois sur un autre site pour en savoir plus.

Toujours est-il que chez la bufflonne cela a très bien fonctionné : une petite piqure par voie sous-cutanée ou intramusculaire de 5 ml de ce produit magique et en moins de 5  minutes les trayons sont pleins à craquer.

Il est intéressant de remarquer plusieurs choses par rapport aux bufflonnes en comparaison avec les vaches laitières :

  1. Les bufflonnes ont moins de lait inter-alvéolaire que les vaches et de ce fait elles retiennent plus facilement leur lait. Les bufflonnes sont connues pour être difficiles à traire du point de vue psychologique.
  2. En revanche les trayons sont plus longs et donc plus faciles à manier que les vaches en règle générale, et du coup cela rend la traite manuelle plus facile (notre bufflonne se trait comme une chèvre en fin de compte).

Nouvelle tentative de traite

August 6th, 2009 Posté dans Traite | Aucun commentaire »

Suite à la tentative de ce matin, nous avons renforcé les moyens de contention ce soir à la traite : le pied arrière gauche attaché à un poteau de l’étable, et une personne qui tient la queue (qui s’avère être une arme redoutable chez la bufflonne pour se protéger de ceux qui voudraient la traire !).

Les résultats furent meilleurs mais encore insuffisants, il semble que madame retient son lait. Nous ferons mieux demain après une petite visite chez le vétérinaire.

Premier jour de traite

August 6th, 2009 Posté dans Traite | Aucun commentaire »

Depuis que nous avons séparé le jeune bufflon d’avec sa mère, nous souhaitons pouvoir traire la bufflonne (Dickory) afin de pouvoir récupérer son lait. L’avantage de cela est que :

  1. Premièrement cela va nous permettre d’élever le jeune bufflon au biberon et avoir ainsi un animal plus habitué à nous, et donc plus docile,
  2. Deuxièmement nous allons pouvoir disposer dès maintenant du lait de bufflonne pour boire (nous achetons actuellement du lait cru chez un producteur local) mais aussi pour faire des fromages, du beurre, etc.

Voilà l’objectif, maintenant il s’avère que Dickory n’est pas du tout habituée à être traite et ni d’une façon générale à être manipulée. Il y a donc une première éducation à faire.

Nous avons donc attaché la bufflonne dans l’étable et nous avons tenté d’effectuer la première traite. Le petit bufflon n’était plus avec elle depuis 24 heures. La première expérience fut assez difficile : la bufflonne n’avait aucune intention de jouer le jeu et comme seul la tête était attachée, elle se balançait de gauche à droite de manière assez farouche. Nous avons vite compris qu’il fallait pousser la contention un peu plus loin. Comme vous pouvez le constater dans les photos ci-dessous nous n’avons pas pris grand chose ce matin !

La séparation de Café

August 5th, 2009 Posté dans Dressage | Aucun commentaire »

Afin de pouvoir commencer la traite, nous devons d’abord retirer la petite bufflonne, le bébé de Dickory, qui a maintenant 3 semaines et qui s’appelle Café.

Le début fut un peu dur, aussi bien pour le petit que pour la mère qui a grogné presque toute la journée. Nous avons mis Café dans un petit box que nous avons dans une autre étable où nous allons le nourrir au biberon jusqu’à l’âge de 3 mois, où nous comptons le sevrer. L’objectif est de pouvoir bâtir une bonne relation avec cette petite bufflonne afin que la traite (d’ici quelques années) se passe mieux qu’avec sa mère !

Aujourd’hui nous avons dû le forcer à boire (du lait cru de vache tiède) car il ne reconnaissait pas notre bouteille avec tétine en caoutchouc comme ayant un quelconque rapport avec sa mère, et donc avec la nourriture. Il nous tournait autour des jambes, cherchant desespérément les trayons.

Dressage de Chicory

December 29th, 2008 Posté dans Dressage, Habitudes | Aucun commentaire »

Ca y est, nous avons entrepris avec Jonathan le dressage de Chicory !

Dressage

Je suis allé voir un éleveur de vaches Limousines un samedi matin qui m’a montré comment il faisait pour dresser ses génisses en vue de pouvoir les amener sans trop de soucis à Ferme Expo à Tours. Il me disait que le dressage à proprement parler se passer généralement sur une matinée et qu’en suite il suffisait de manipuler l’animal pour ne pas que son comportement se dégrade, mais que c’était vraiment un “déclic” qui se passait dans leur tête à un moment donné. Cela a été une révélation pour moi car je pensais que le dressage  nécessitait des semaines voire des mois de travail régulier avec les animaux pour leur faire comprendre qu’il fallait avancer quand on tirait, s’arrêter quand on les attachait, etc. Il est vrai qu’il y a des bonnes habitudes qui mettent du temps à vraiment bien intégrer mais néanmoins quand les animaux sont assez jeunes ils arrivent au cours d’une séance qui peut durer 30 minutes à 1 heure, à apprendre le “respect du bâton” c’est à dire en gros la crainte de se faire taper sur le nez avec le bâton et qui fait qu’ils obéissent à l’éleveur. J’ai appris avec cette personne que le nez et plus précisément la cavité nasale, c’est à dire le haut du museau, et une partie très sensible chez les bovins. Ils redoutent qu’on leur tape sur le museau avec un bâton de noisetier, et donc ils sont prêts à obtempérer.

Nous nous sommes donc lancés et nous avons attaché le jeune bufflon (âgé de 10 mois) avec un “licol américain” qui est tout simplement un système de noeud coulant qui passe au dessus du museau et autour du cou, mais qui n’étrangle pas quand on tire dessus, mais ça maintient quand bien très bien la tête entière de l’animal.

Le dressage s’est passé dans l’espace d’une heure, où nous avons fait marcher la bufflonne dans un couloir extérieur (entre deux clôtures) d’une dimension d’environ 30 mètres de long sur 4 mètres de large. Je tenais la bufflonne au licol avec un bâton court et costaud en noisetier dans l’autre main. Jonathan était derrière avec un autre bâton qu’il utilisait pour lui taper sur le haut de la queue (une autre zone sensible), si elle se braquait et refusait d’avancer. Le début fut un peu sportif mais au bout d’un moment elle a compris le principe : elle devait avancer quand j’avançais, s’arrêter quand je m’arrêtais, puis tourner au bout du couloir et revenir au point de départ. Nous en avons fait quelques un, des aller-retours ! Mais à la fin, elle avait vraiment la crainte du bâton : quand je soulevais celui-ci devant son museau, elle s’imobilisait tout de suite, en fermant les yeux.

Il s’agit maintenant de continuer de la sortir régulièrement et de la manipuler pour qu’elle confirme ce comportement.

Sevrage

November 16th, 2008 Posté dans Habitudes, Sevrage, Soins | Aucun commentaire »

Avec Jonathan nous avons décidé de sevrer nos deux bébés bufflons : Chicory et Clock. Voici les deux individus en question, dans l’étable que nous avons construite en bas de chez nous sur l’île :

Chicory et Clock

Ils ont respectivement 8 et 7 mois, donc il est largement temps de les sevrer. Tant qu’ils sont avec leur mère, ils peuvent continuer à têter longtemps, mais cela a un impact négatif sur la santé de la mère surtout que toutes les deux sont pleines et attendent chacune un petit pour l’an prochain. Il est donc important de les séparer pour que les mères puissent oeuvrer à la constitution des  nouveaux petits sans la charge supplémentaire de nourrir les “anciens”.

Les deux bufflons sont assez timides, mais Chicory (la femelle, à gauche sur la photo) est la plus docile. Je ne sais pas trop à quoi cela est dû. Nous ne l’avons pas significativement plus manipulée pendant sa jeunesse que son frère, né 1 mois après elle (jour pour jour). Pourtant elle est moins peureuse et s’approche plus facilement de nous. Clock (le mâle) se blottit systématiquement derrière sa grande soeur quand nous nous en approchons. Nous allons essayer des les approvoiser un peu et surtout Chicory car nous souhaitons en faire une laitière. Les deux mères Dickory et Dock n’étant pas spécialement comodes quand il s’agit de se laisser traire, nous avons de l’espoir que la nouvelle génération soit plus facile à traire si nous tâchons de les dompter étant jeunes. Nous avons acheté les mères quand elles avaient 12 et 14 mois, et l’éleveur qui nous les a vendues m’avait dit qu’elles avaient vécu une vie assez sauvage (il ne les manipulait pas et ne les rentrait même pas à l’intérieur). Cela explique sans doute leur côté un peu farouche.

La savane marçonnaise

September 28th, 2008 Posté dans Habitudes | Aucun commentaire »

Buffles après un bain de boueLe temps est sec en ce moment et toute la famille passe beaucoup de temps au niveau de la mare où ils se baignent et se recouvrent de boue. Il paraît que cela leur permet de lutter contre les parasites, qui n’apprécient pas ce bain de boue. J’ai remarqué que Hickory (le mâle) n’a plus du tout de tics sur le ventre depuis qu’il a accès à cette mare. Je crois que la boue les asphyxient et ils finissent par tomber tout seuls. En plus de cet avantage, cela fait plaisir à nos amis qui sont après tout des buffles d’eau ne l’oublions pas !

Nouveau bébé buffle

April 21st, 2008 Posté dans Naissances | Aucun commentaire »

Vendredi dernier, le 18 avril, le bébé de Dock est né en fin de matinée. Nous l’avons appelé “Clock”.

Nous avons pesé le bébé samedi matin : 40 kilos !